INFORMATIONS SUR LA COURSE A PIED

Je vais vous parler de la course de course et plus précisément des souliers de course et le choix du terrain pour l’entrainement.

C’est un sport accessible à beaucoup de monde avec une paire de running et un revêtement adapté, mais malheureusement tout le monde ne devrait pas « COURIR » car pour certains leurs structures et alignements ne peuvent pas s’adapter aux contraintes mécaniques.

Le choix des running de course est très difficile voir cornélien car l’amorti passe par là au lieu de vos articulations : Chevilles, genoux, hanches et colonnes vertébrales entre autres.

Par: Jean-Joseph Hector, Masso-kinésithérapeute sportif et Ex-Athlète de niveau international en athlétisme

Plusieurs marques, plusieurs modèles, plusieurs hauteurs etc, pour les plus communes vous trouverez : Mizuno, Nike, Asics, Adidas, Saucony, New Balance, Brooks, Salomon, Vibram, Reebok, bien sur cette petite liste n’est pas exhaustive.

Pour le débutant le choix de la chaussure passe avant tout par plusieurs essayages de marque, de drop (hauteurs de la semelle du talon et pointe du pied) de largeur de pied et globalement du confort afin de se sentir bien.

Petite aparté sur les largeurs des chaussures : relativement «standard» suivant les marques mais avec la possibilité d’opter pour des modèles étroit à très larges. Alors choisissez bien vos souliers.

Largeur de chaussures 4A, 2A, B, D, 2E, 4E : comment choisir ?

Choisir la bonne pointure est une chose mais saviez-vous qu’il faut également choisir la bonne largeur ?

Toutes les marques ne proposent pas les mêmes largeurs de chaussures. Par exemple, Nike a tendance à chausser petit, tout comme Adidas, quant à Mizuno ou Asics, c’est l’inverse, leurs chaussures ont tendance à être un peu plus large que la « normale ». Cela reste bien évidemment une tendance, ainsi tous les modèles de ces marques ne répondent pas aux mêmes critères de largeur.

Comment choisir la largeur adéquate ?

La largeur « standard » pour les femmes est définie par la lettre « B », tandis que la largeur « standard » pour les hommes est définie par la lettre « D ».

Néanmoins : 

Si vous constatez que la plupart des chaussures habituelles vous correspondent bien, ce sont en tout étant de cause ces largeurs que vous devez choisir : B si vous êtes une femme ou D si vous êtes un homme.

Si vous vous sentez un peu à l’aise, si votre pied flotte un peu dans la chaussure, alors il faudra peut être penser à choisir un modèle plus étroit : 4A ou 2A

Si vous vous sentez à l’étroit dans votre chaussure, alors optez pour une chaussure un peu plus large semble être la solution à entreprendre : 2E ou 4E.

Sachez toutefois que tous les modèles de chaussures de running ne sont pas disponibles en plusieurs largeurs

Une fois vos running achetés il faut les faire à vos pieds. Et non on ne part pas courir avec tout de suite !!! Hahaha ! ll faudra compter 15 jours minimum pour que vos chaussures soient prêtes. La raison est simple vos pieds doivent faire une empreinte dans la semelle amovible afin que vos orteils et globalement vos trouvent leurs place. Donc marchez avec les plus longtemps possible dans la journée. Simple et facile !

Donc si vous prévoyez changer de running de course, comptez au moins ce délai pour faire la transition avec les nouvelles et alternez les anciennes et les nouvelles.

Pour ce qui est du laçage des vos souliers il existe plusieurs technique de laçage pour pieds étroits à large, il est important de choisir la bonne façon pour vous et d’essayer.

 

Les différentes surfaces d’entrainement

 

L’asphalte et les trottoirs sont des sources de blessures probables mais en l’occurrence ils facilitent l’effort. Foulées plus efficaces et dynamiques.

Les surfaces molles vous ralentissent mais offres des avantages non négligeables. Que se soit l’herbe des terrains de soccer ou de foot, la piste en cendrée (et non en Tartan) et les chemins de terre ils vous aident à stabiliser votre corps afin de vous maintenir sur des surfaces instables et ou irrégulières.

Tartan : agglomérat de résine synthétique utilisé principalement pour les pistes d’athlétisme.

L’instabilité de ces surfaces offres un meilleur amorti avec la dissipation de l’énergie accumulée lors du contact du sol, donc moins de charge sur vos articulations (chevilles, genoux, hanches, rachis). Elles aident à la proprioception (adaptation de vos pieds entre autre sur ce type de terrain), et elles aident à diminuer les tensions musculaires suite à des séances de travail intenses (idéal pour la récupération).

La meilleure manière de se protéger des ennuis est de varier le terrain d’entrainement même si nous devons garder à l’esprit que les plus grand coureurs de demi fond et de fond de la planète parcours 60% à 70% de l’entraiment sur terrain souple.

 

Pour finir la course pieds nu ou en (fith fingers) souliers ultra minimaliste. La mode car c’est une mode qui permet d’avoir une meilleure foulée ou foulée plus naturelle mais qui comporte des inconvénients comme :

                Le manque d’amorti,

                La sollicitation des articulations,

                Risque de blessure du tendon d’Achille et des muscles du pied etc.

 

Néanmoins certains adeptes de souliers minimaliste trouvent leurs bonheurs et sont très satisfaits de ce type de souliers de running et ils ne jurent par ca.

 

Alors choisissez bien vos parcours et votre corps vous remerciera !!!

Je reste disponible pour répondre à vos questions,

Jean-Joseph Hector, Masso-kinésithérapeute sportif et Ex-Athlète de niveau international en athlétisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *